"Prise de parole"

Les réunions des présidents des Hauts de France se déroulent chaque année en octobre à Grenay.

En présence du Président National, Jacques Andrieux, les membres du Bureau et de la Présidente Régionale, Christiane Benoit, interviennent pour présenter les bilans financiers et moraux.

 

C'est au tour du vice-président de la FRDT, Jean Claude Guérard de prendre la parole :

 

M. le Président, c’est à vous que je m’adresse, je vous ai parlé depuis plusieurs années des problèmes rencontrés avec la remise des diplômes du travail des promos ‘janvier et juillet’ les diplômes sont remis à l’accueil en Mairie à Beuvry, donc les récipiendaires n’ont plus à se déplacer lors des cérémonies puisqu’ils ont le document officiel. Je vous demande donc M. Le Président s’il existe un protocole parce qu’on n’a plus de contact avec les adhérents ?

Auparavant, les délégués de secteurs remettaient un courrier à chaque récipiendaire pour les informer de la remise des diplômes, mais ça ne se passe plus ainsi puisqu’ils sont déposés en Mairie comme précisé plus haut.

Réponse actuelle : Non maintenant c’est comme ça que ça se passe !!!

Je vous le redemande une dernière fois,

                           M. Le Président : « non, pas de protocole »

 

Il y a aussi le problème de l’amiante, nos élus ne font pas grand chose et même si ça continue, cette maladie ne sera plus reconnue comme maladie professionnelle, des milliers de personnes décèdent de ce mal incurable comme la silicose chez les mineurs. Nous les décorés du travail, en ce jour de réunion, nous n’en parlons pas beaucoup non plus.

Je sais que c’est un sujet tabou qui dérange nos autorités mais alors, pourquoi ne pas en parler dans le journal « Le Médaillé » car c’est bien nous, les ouvriers du monde du travail qui sommes les plus touchés.

Oui je m’adresse à vous mes amis décorés du travail, à vous M. Le Président je vous le demande humblement, n’attendez plus pour agir, je parle aussi de la montée en nombre des immigrés, des gens du voyage, du chômage, non ce n’est pas du racisme mais simplement dire tout haut ce que tout le monde pense tout bas.

Voilà mesdames messieurs, ce que j’ai dit ce jour là.   

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jean-Claude Guerard