Mot du Président Gilbert Desramault

 

  • Intervention de M. Gilbert Desramault :

Le 25 juin 2015, en assemblée des décorés de l’Union, Jean-Claude Guérard Président, présente son invité Gilbert Déramault qui est président honoraire de l’Amicale des Décorés de Beuvry et délégué régional de la SEAB.

 

« Messieurs les présidents, vice-présidents, trésorier, secrétaire des décorés du travail de l’Union de Noeux, mesdames, messieurs. Tout d’abord, je tiens à remercier le Président de l’Union, Jean Claude pour son aimable invitation à laquelle j’ai accepté avec grand plaisir. C’est en délégué départemental de la Société d’encouragement au bien que je profite le l’occasion qui m’est donnée de vous informer sur son fonctionnement que certains présidents connaissent déjà en adhérant à cette société et de vous expliquer la valeur de nos médailles, comment les obtenir, à qui sont elles destinées. Certaines personnes croient que ce sont des distinctions qui n’ont pas de valeur, mais elles se trompent. La société d’encouragement au bien a été fondée en 1862 par Honoré Arnoul, homme de lettres, premier inspecteur du travail et des manufactures qui a été autorisé par décret du Ministre de l’Intérieur Claude Bondy à former un bureau d’administration pour redonner courage à la classe ouvrière en récompensant publiquement les travailleurs laborieux qui à l’époque vivaient dans des conditions très dures et en s’attachant à citer en exemple tous les dévouements cachés. Cette société est reconnue d’utilité publique par le Président Sady Carnot. Le 2 mai 1864 est née une association sans but lucratif loi 1901 couronnée par l’Académie française. Leurs médailles sont d’ordre privé, elles permettent d’honorer des hommes et des femmes qui exercent une activité de dévouement bénévole au sein d’une association ou à titre personnel. C’est aussi une façon à les encourager à porter leur devoir avec ferveur envers leur association.

Elle comporte des degrés, c'est-à-dire, bronze, argent, vermeil. L’attribution est basée sur la durée des services rendus.

Les degrés sont en fonction de la persévérance au temps de l’importance de l’action accomplie, il ne faut en aucun cas les confondre avec des décorations militaires ou autres, ce serait contraire à la loi et déformerait en réalité la société d’encouragement au bien.

En décernant une de nos médailles, il ne s’agit pas d’admettre des personnes dans un ordre mais de traduire par un geste concret un hommage rendu à l’altruisme et au dévouement qu’il soit individuel ou dans le cas d’une association collective. En aucun cas, tout comme les précédents, elles ne peuvent pas être décernées à des donateurs aussi généreux soient ils car il faut que ces médailles soient soigneusement contrôlées pour maintenir à nos distinctions une valeur d’un authentique  humanisme et d’une profonde solidarité reconnue depuis plus d’un siècle. C’est pourquoi, il est important de respecter par  principe un délai de 5 ans avant de pouvoir honorer à nouveau un lauréat d’une médaille de la société d’encouragement au bien.

Il y a aussi la palme d’or du courage, elle est décernée gratuitement à ceux qui ont risqué leur vie pour sauver leur prochain par des actes de courages spontanés.

La couronne civique est destinée à honorer de grandes associations à caractère social ou des personnes ayant rendu de grands services à l’humanité. Une ou deux couronnes civiques sont seulement attribuées par an depuis 1873.

Parmi les récipiendaires, citons en exemple, Pasteur, les professeurs Jean Bernard et Jean Dausset pour la recherche du cancer, la croix rouge française, les donneurs de sang bénévoles, les gardes d’honneur de Lorette, l’hospitalité de Lourdes et d’autres encore.

Les délégués régionaux et départementaux dont je fais partie, sont tous des bénévoles nommés par le Conseil d’Administration. Ils ont pour mission de rechercher les actions et de signaler les dévouements, les sauvetages, centraliser et vérifier les propositions de récompenses émanant des sociétaires ou d’associations, recruter de nouveaux adhérents.

En conclusion, aujourd’hui comme hier, nous avons tous besoin d’encouragement et d’espoir.

En 1862 à sa fondation, ils étaient peu nombreux. Aujourd’hui, la société compte plusieurs milliers de membres, c’est un solide motif d’espérance.

Merci aux Associations et aux membres bienfaiteurs de participer à notre œuvre. Grace aux cotisations et à votre fidèle soutien, nous pouvons poursuivre notre route de l’encouragement au bien en espérant vous compter des nôtres et dans l’attente de précisions complémentaires, je vous prie de recevoir bien chers tous nos sentiments les meilleurs.

Merci de votre aimable attention.

 

A titre indicatif, voici le prix des cotisations :

Associations – 32€ par an

Individuels --   25€ par an déductible des impôts

 

Prix des médailles :

Bronze pour 5 ans      – 32€

Argent pour 10 ans    – 34€

Vermeil pour 15 ans  – 38€

Or pour 20 ans et + -- 52€

 

Remplir une fiche de demande de récompense accompagnée impérativement d’une fiche d’inscription sur les listes électorales (sortis de prison exclus)

Plus 2€ pour frais de correspondance par dossier.

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Jean-Claude Guerard